5 clés pour dessiner son plan de carrière

5 clés pour dessiner son plan de carrière

Faire son plan de carrière, c’est une excellente manière de faire le point sur là où l’on se situe, et d’identifier ce vers quoi on souhaite évoluer. Un moyen de faire un bilan et de se projeter, donc, mais aussi et surtout, une opportunité d’identifier les moyens à mettre en œuvre pour atteindre ses objectifs. Nous vous proposons aujourd’hui 5 clés pour réfléchir à vos perspectives et  établir votre plan de carrière.

1ère étape : l’auto-évaluation

Afin de définir ce que vous voulez faire de votre vie professionnelle, il est essentiel de vous interroger sur votre personnalité, vos préférences et les valeurs qui vous sont chères. Pensez par exemple aux questions suivantes :

  • Qu’est-ce qui me motive ? Qu’est-ce que j’aime réellement faire ?
  • Quelles sont mes préoccupations premières ? Sur quels points refuserai-je les compromis ?
  • Quelles sont mes forces et mes faiblesses ? (si par exemple, un ami ou l’un de vos proches devait répondre à cette question, quelle serait sa réponse ?)
  • Si je devais citer 5 éléments que je voudrais retrouver dans mon prochain poste, de quoi s’agirait-il ?

2ème étape : l’analyse des compétences

Autre indicateur important : vos compétences, qu’elles soient techniques, comportementales, transversales… Faites-le point sur ce qui vous différencie, sur vos forces, sur les aspects que vous maîtrisez et ceux que vous pourriez avoir à travailler pour franchir une nouvelle étape dans votre carrière.

  • Quelles sont mes qualifications et expériences clés ?
  • Lesquelles de mes compétences pourront m’être utiles sur le poste vers lequel je me vois évoluer à court ou moyen terme ?
  • Quelles ont été mes plus grandes réalisations ? Quels sont les projets que j’ai aimé gérer ?
  • Quels sont mes principaux axes d’amélioration ? Mes faiblesses actuelles ?
  • Ai-je des besoins en formation ?

Si vous avez besoin d’aide pour répondre à ces questions, n’hésitez pas à vous référer à votre réseau professionnel, à contacter d’anciens collaborateurs ou à des organismes de gestion de carrière pour effectuer un bilan de compétences. Ils pourront vous aider à définir votre plan de carrière ou vous accompagner dans votre réorientation professionnelle.

Et si vos faiblesses étaient en réalité vos forces ? On vous en dit plus ici.

3ème étape : se mettre en mouvement

En fonction de vos intérêts, de vos compétences, de vos aspirations et de votre expérience, vous allez pouvoir évaluer les postes, métiers ou secteurs vers lesquels vous aimeriez pouvoir évoluer. Pour construire votre plan de carrière, réfléchissez à :

  • Le ou les secteurs qui vous attirent le plus
  • Le type de poste qui vous conviendrait le mieux
  • Comment ces différentes options “collent” à votre projet et à votre personnalité
  • Quelles compétences il vous faudra acquérir ou développer rapidement

4ème étape : anticiper votre parcours et l’évolution professionnelle souhaitée

Vous voyez le chemin se dessiner, c’est une chose. Pour avancer, vous devrez vous fixer des objectifs en termes de timing. Sous combien de temps souhaitez-vous atteindre, par exemple, la première marche de l’escalier professionnel qui mène à votre objectif final ? Quels seront les moyens à mettre en œuvre pour y parvenir dans les temps ? N’essayez pas de monter les marches 4 à 4, c’est en général là que l’on trébuche : visez juste !

  • Quel objectif est-ce que je souhaite atteindre à échéance de 6, 12, 18 mois ?
  • Dans quels délais pourrai-je être tout à fait opérationnel ? (formation, diplôme, certification, connaissance du poste ou d’un secteur, etc.)
  • Comment et quand aurai-je la possibilité d’acquérir ou de développer de nouvelles compétences pour passer à l’étape suivante de mon projet professionnel ?
  • Comment puis-je développer mon réseau de contacts et dans quels délais ?

5ème étape : passer régulièrement votre plan de carrière en revue

Vous avez noté vos objectifs de carrière, dans quels délais et comment les atteindre : la voie à emprunter semble donc toute tracée. A condition cependant de ne pas trop vous en écarter. Il sera important de vous reporter régulièrement au bilan que vous aurez fait et au plan de carrière que vous aurez dessiné (tous les 6 mois par exemple). L’idée sera de mesurer votre évolution, de réévaluer les échéances et de réajuster les jalons posés si besoin. La situation économique peut en effet changer, tout comme votre situation personnelle ou votre motivation mais c’est vous qui fixez le cap.