5 conseils pour faire évoluer son poste

Marre de la routine dans votre boulot ? Aucune promotion en vue ? Ni de perspective de changement de poste ? Et si vous osiez le « job crafting » ? Cette technique vise à faire évoluer votre boulot de l’intérieur. Voici 5 manières de l’appliquer.

1 – Faire la chasse aux tâches rébarbatives 

Le sentiment de routine et d’ennui est souvent lié à la répétition et au caractère chronophage de tâches… barbantes. C’est pourquoi Yann Coirault, pilote de l’innovation et référent pédagogique pour CSP Formation, recommande de les lister, et de voir comment vous pouvez les automatiser « avec des outils de travail collaboratifs par exemple », propose-t-il. Par exemple, au lieu de passer des heures à faire remonter des infos pour le reporting hebdo, demandez à vos collaborateurs de remplir des tableaux disponibles sur un espace de travail partagé en ligne. Vous pourrez ainsi vous concentrer sur des tâches à plus forte valeur ajoutée pour vous et votre entreprise.

2 – Auto-enrichir sa fiche de poste 

Vous voulez élargir votre périmètre d’action ? N’attendez pas que l’on vous propose une promotion, une mission de rêve ou un projet en or ! Profitez du flou général des fiches de poste pour le faire. « Un manager peut ainsi proposer d’assurer une veille stratégique, une veille sur l’innovation, monter un projet d’intrapreuneuriat, etc. Le tout, sans jamais piétiner sur le territoire des autres », indique Yann Coirault.

3 – Rencontrer du monde

Assister à des conférences, des webinars ou proposer un genre de « vis ma vie » le temps d’un après-midi à un collègue va déjà vous changer de votre routine. Mais en plus, cela peut aussi vous permettre de redessiner les contours de votre poste. Pour Yann Coirault, se confronter aux autres est même indispensable pour cela. « Si on veut que les choses évoluent favorablement, il faut faire l’effort d’aller vers les autres. De parler de ce que l’on sait faire, de ce que l’on peut apporter et écouter les autres » dit-il. Et d’ajouter : en plus, « les salariés les plus à l’aise dans leur job sont ceux qui ont le plus de liens avec le reste de l’entreprise et avec l’extérieur ».

4 – Se fixer au moins une tâche qui nous rend heureux par jour

Le matin, vous avez le choix entre vous rendre au boulot en marmonnant que « de toute façon, vous n’avez pas le choix ». Ou au contraire, aller bosser en quête d’une satisfaction personnelle particulière. « Pour cela, avant de commencer, fixez-vous une tâche quotidienne qui vous rendra heureux au travail et le soir,  en partant, interrogez-vous sur votre plus grande satisfaction de la journée. Est-ce d’avoir correctement rempli les tableaux de bord pour votre N+1. Ou est-ce d’avoir correctement rempli les tableaux de bord qui vont vous permettre d’analyser finement l’activité de votre service ? « On travaille toujours mieux quand la motivation est intrinsèque », observe Yann Coirault.

5 – Jouer de ses qualités

Enfin, l’autre levier à actionner est basé sur vos qualités. Interrogez-vous sur les qualités techniques mais aussi comportementales, que l’entreprise vous reconnaît. Et capitalisez dessus. « C’est toujours plus payant de renforcer ses points forts que de tenter à tout prix d’améliorer ses points faibles », conclut-il.